Omiras

En raison de leur position géographique, plusieurs pays dont le Sénégal, sont à la fois des pays de départ, de transit et de destination. Ce faisant, des milliers voire millions d’Africains sub-sahariens quittent leurs pays à la recherche de meilleures conditions de vie, ou à la recherche d’une protection internationale.

Objectifs de l’observatoire

L’Observatoire a pour but de mettre en place une participation innovante d’une équipe pluridisciplinaire dans la recherche de solutions sur les questions migratoires spécifiquement: la migration légale, la migration irrégulière, le développement, la protection des réfugiés et des apatrides dans tous les pays impliqués dans ces processus. L’observatoire vise à :

Soutenir

les recherches et développer la réflexion sur les questions relatives aux migrations internationales, à l’asile et à l’apatride;

Favoriser

la centralisation des données sur ces questions afin d’assurer une meilleure diffusion de l’information;

Encourager

la recherche sur ces questions par les étudiants-es originaires des pays d’émigration et de transit;

Développer

la recherche transversale afin d’intégrer les trois dimensions de la mobilité : prévention, diaspora, retour vers les pays tiers;

Proposer

des outils pour l’adoption et la mise en oeuvre de nouvelles politiques migratoires intégrant les trois volets de la migration.

Contribuer

à la recherche de solutions aux différentes problématiques avec les acteurs concernés : universitaire, politique, société civile;

Résultats attendus

Élaborer une base de données par des chercheurs-ses étudiants-es afin de recenser le nombre de migrants, de réfugiés et d’apatrides se trouvant dans les pays de départ et transit et d’accueil.

Proposer un service d’écoute et de références aux rapatriés, aux immigrants, aux réfugiés, aux apatrides, aux ressortissants expatriés mais surtout aux candidats à l’émigration

Servir de plateforme d’échanges entre les universités et les autres acteurs afin que ceux et celles de la Diaspora puissent contribuer efficacement au développement de leurs pays

Plus de détails sur les résultats attendus

Résultats détaillés

Consulter

Cible du projet

Le projet s’adresse principalement aux chercheurs-es, universitaires, aux étudiants-es, aux acteurs -trices gouvernementaux- tales, aux acteurs privés et à la société civile.

Nous définissons cinq (5) types de cibles importants dans ce projet d’observatoire :

  • La communauté universitaire, en ce qu’elle puisse développer
    la recherche sur ces thématiques dans le cadre de leur cheminement;
  • Les experts en ce qu’ils puissent contribuer à la recherche de solutions;
  • Les gouvernements qui adoptent des politiques migratoires et les mettent en oeuvre;
  • La société civile comme interface pouvant établir des liens avec des migrants, les demandeurs d’asile et les réfugiés et contribuer à l’analyse des situations et proposer des solutions.

Approche proposée

L’observatoire sur les migrations internationales, l’asile et l’apatride, étend son champ personnel et inclut toutes les catégories de personnes impliquées dans la mobilité. Les recherches porteront sur les migrants, les demandeurs d’asile, les réfugiés, et les apatrides et viseront à concilier ces deux paradigmes : sécurité et droits de la personne.

En outre, la recherche sur les causes et les solutions s’articule autour de trois volets :

La prévention : afin de limiter les départs de personnes vers la mort ou les traitements inhumains et dégradants par la formation, la diffusion de l’information, entre autres.

Favoriser l’adoption de conventions ou d’accords relatifs aux étudiants-es, aux travailleurs -ses et leurs familles, entre les pays concernés.

Le retour des migrants vers leurs pays d’origine à travers l’obligation de respecter des principes cardinaux du droit international des réfugiés dans les accords de réadmission entre autres.