Comité scientifique

Le Pr François Crépeau est professeur et titulaire de la Chaire Hans et Tamar Oppenheimer en droit international public, à la Faculté de droit de l’Université McGill. Il fut le Directeur du Centre pour les droits de la personne et le pluralisme juridique de McGill de 2015 à 2020. Le Pr Crépeau est membre du Comité scientifique de l’Agence pour les droits fondamentaux de l’Union Européenne (FRA), membre du Advisory Committee de la International Migration Initiative des Open Society Foundations (NY), et membre Conseil d’administration du Bureau inter-national des droits de l’enfant (Montréal). Il est aussi le Président du Thematic Working Group: Migrant Rights and Integrations in Host Communities, KNOMAD – Global Knowledge Partnership on Migration and Development, World Bank Group, Washington, DC. Le Pr Crépeau a été Rapporteur spécial des Nations Unies pour les droits de l’homme des migrants de 2011 à 2017. Le Pr Crépeau est Offi-cier de l’Ordre du Canada (2017), membre de la Société royale du Canada (2012), Fellow de la Fondation Pierre Elliott Trudeau (2008-2011)

Professeur titulaire – droit international et européen. Titulaire de la Chaire Jean Monnet en intégration européenne de l’Université Laval. Directeur du Cercle Europe (Faculté de droit – ESEI). Membre du Centre de droit international et transnational (Faculté de droit). Membre de l’École Supérieure d’Études Internationales (ESEI). Membre associé du Centre de recherche et d’étude européennes et internationales (CRDEI – Université de Bordeaux – France)

Pr Jean-Louis Correa

Enseignant-chercheur. Responsable du pôle Sciences économiques juridiques et de l’Administration (SEJA) de l’UVS, Sénégal. Ses axes de recherche tournent principalement autour de la problématique de l’actualité du droit civil sénégalais en rapport avec les catégories du droit français. Quelle est la part du réel et du discours dans les droits africains? Quelles sont les solutions légales propres au droit sénégalais ? Ces solutions sont-elles aptes à favoriser le développement des pays africain ? Voilà de façon non exhaustive nos axes de recherche.

Professeur adjoint en droit international et diplomatie et directeur adjoint du Département des humanités et des sciences sociales du Collège militaire royal de Saint-Jean, et professeur associé à la Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke. Il a enseigné le droit international public, le droit international des droits de la personne et le droit international économique dans diverses universités (Université Laval, Université York et UQAM) et à l’étranger. Il a mené une recherche postdoctorale sur les institutions nationales des droits de la personne et la coopération internationale au Centre sur les droits de la personne et le pluralisme juridique de la Faculté de droit de McGill.

Professeur titulaire, département de science politique, Université Laval. Directeur du CIRAM, université Laval, Québec, Canada. Ses recherches portent sur les dynamiques de démocratisation et de résilience autoritaire dans le monde arabe. Il travaille actuellement sur un projet examinant les relations entre l’économie néolibérale et les partis politiques salafistes.

Consultant Senior en protection des données à caractère personnel pour l’agence eu LISA, Roberto Angrisani est docteur en droit des Universités de Bordeaux (France) et Laval (Canada), il est spécialisé dans la protection des droits fondamentaux des migrants et dans l’ELSJ.

Dr. Georges Boniface Nlénd V

Titulaire d’un PhD en sociologie (Université Laval). Analyste, enseignant et chercheur. Entre autres, il a écrit la Postface à L’empreinte suspecte de Louis-Paul : Aujoulat sur le Cameroun d’aujourd’hui (Simon Nken, éd. K2Oteurs/Librairie Tamery, Paris, 2014).

Fatimata Kane Sow

Enseignante-chercheure à la faculté des sciences juridiques et politiques de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), Département de droit privé, Sénégal